Victoria's Stone

Bienvenue à Londres au XIXème siècle, ici les pierres sont magiques et vous confèrent des pouvoirs ! [10 lignes minimum]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]

Aller en bas 
AuteurMessage
March Windyood

The Fondateur ~ Little Cute Bad Boy - Maître de Morgan

avatar

Messages : 760
Points : 658
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 23

Un peu plus sur toi !
Relations:
Possèdes-tu une pierre ?: Oui :D
Le pouvoir de la pierre: Vol

MessageSujet: Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]   Mer 14 Juil - 7:04

Ambiaaance ~

Il fixait cette tombe d’un regard si triste, et si humain, qu’on n’aurait été incapable de le reconnaître. Aujourd’hui ça faisait trois ans. Ce jour là, il avait tout perdu. De la richesse à la tendresse. Le feu lui avait tout volé, et ironie du sort, il avait peur du point faible de ce monstre qui avait aidé son oncle à détruire sa vie. Tout ça pour un héritage. Pour de l’argent. Des bouts de papiers qui ne servaient enfin de compte à rien, sauf pour les pauvres car ça leur permettait de survivre.
En l’espace de quelques minutes, March avait perdu ses parents, et l’endroit où il était né et où il avait vécu pendant douze années merveilleuses si on ne compte pas les cours ennuyeux de littérature, d’équitation et de piano. Et maintenant, il était dans la rue, à vagabonder de taudis en taudis, fuyant la bêtise de Morgan et les câlins de Lucy. Volant juste pour survivre, et volant pour planer dans les airs.

D’ailleurs, à bien y repenser…Peut-être que Dieu avait eut pitié de lui ? Pour lui accorder un tel pouvoir juste après que toute sa vie ait été détruite. Il n’avait même pas eut le temps de se débattre, de protéger ce qui lui était cher. Avait fuit comme un lâche pour ne pas mourir. Pour survivre. Et aujourd’hui, au lieu d’être dans cette tombe avec ses si précieux parents, il était là à les observer, si on pouvait appeler ça comme ça. Portant ce bouquet de fleur, volé à une fleuriste…

- Père…Mère…

March avait beau être un glaçon, il restait un petit enfant, qui n’avait plus de parents. Et ne pu s’empêcher de verser des larmes. Après tout, qui aurait pu l’arrêter ? Il était seul dans ce cimetière, à regarder ces noms gravés sur du marbre : « Alice & Ludwig Windyood ». Ses deux parents. Qui lui avait apprit à être ce qu’il est. Qui l’avaient conçu.
Mais. Tout avait disparu. And his heart was freezed.

Bon, maintenant il avait quand même Morgan et Lucy malgré tout. Ces deux imbéciles qu’il aimait pourtant plus fort qu’il voulait bien admettre. Alors qu’il repensait à tout ça, la pluie se mit à tomber et le froid vint avec elle. March se leva, regarda la tombe de ses parents, et les fleurs qu’il ramenait toujours, quasiment tous les mois, et se mit à courir en direction de la cabane du gardien, qui semblait être absent ce jour là. Ses cheveux n’étaient pas mouillés parce qu’il portait son chapeau, mais ses habits l’étaient un peu, ah, ses pauvres habits qui le différenciait tellement des nobles. Il se mit dans un coin de la cabane, à regarder la pluie tomber :

- Pourquoi n’a-t-elle pas éteint le feu ce jour là…

Oui, c’était injuste qu’il pleuve aujourd’hui, et pas il y a trois ans. Mais, les gouttes auraient-elles éteintes totalement l’incendie ? Et aussi, ses parents restaient morts, vu que c’est son oncle qui les avait tués en leur tirant dessus… Alors qu’il pensait à tout ça, il s’aperçu qu’une autre personne était entré, et ne prit même pas la peine de la saluer. A quoi bon. Il n’aimait pas les gens. Il ne fit même pas garde à son apparence, ne comprenant même pas qui c’était. Après tout, il avait mieux à faire que de se préoccuper des autres. Comme par exemple réfléchir à ce jour d’il y a trois ans… Et c’est d’ailleurs pourquoi, il fit une remarque à voix haute :

- Mais ça ne les aurait pas sauvés. Ils étaient déjà morts.

_________________

"On aime, ou on aime pas, mais on aime et on aime pas à la fois, c'est pas possible."
Fondateur Invitément débile ~
Soyez pas timides, alors posez des questions si vous en avez ! <3

Maman d'Alessandro Gabrielli
Maître de Morgan Ungry
Fils d'Unity Violett (et de Calnini et Amber)
Namoureux de Tyna Lou Trewens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria de Hanovre

avatar

Messages : 30
Points : 69
Date d'inscription : 30/06/2010

Un peu plus sur toi !
Relations:
Possèdes-tu une pierre ?: Oui :D
Le pouvoir de la pierre: Intelligence/Connaissance

MessageSujet: Re: Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]   Ven 16 Juil - 7:52

Une ombre.

C’était ce qu’elle voulait, essayait d’être pour ce soir. Une ombre parmi les autres, celles des passants et celles des arbres, qui ferait ce qu’elle avait à faire avant de retourner dans sa demeure. C’était un rituel qu’elle effectuait chaque année, non pas durant la Toussaint ou le jour de sa mort, mais à son anniversaire. Parce que même là où il était, il méritait qu’on pense à lui en ce jour spécial.

Il n’avait même pas eu l’honneur de se faire enterrer à l’abbaye de Westminster comme son père et ses ancêtres. Ce n’était qu’un duc sans importance, mort trop tôt, qui n’avait fait que donner naissance à une reine. Reine qui lui faisait hommage.

Elle ne l’avait jamais connu, devant se contenter de ce qu’on voulait bien lui apprendre à son sujet. Même à vingt ans, elle le considérait comme un héros, car lui seul aurait pu empêcher sa mère de la manipuler autant. Elle serait devenue reine à ses côtés, et aurait laissé sa fille tranquille avec ses idées de régence.

Mais ça ne s’était pas passé ainsi, et c’est pourquoi Victoria de Hanovre se recueillait devant la tombe de son père le duc de Kent, sans gardes ni escorte, tout simplement elle-même. Même Albert respectait son choix et ne tentait pas de la retenir. Dans ce genre d’endroit, les gens prêtaient rarement attention à tous les visiteurs, surtout à cette heure-ci.

C’était comme une évasion, loin du protocole et des restrictions. Elle avait beau être reine d’un des plus grands pays du monde, faire tout ce qu’elle voulait était un rêve bien utopique. Même si elle était maintenant adulte et détenait un pouvoir considérable, elle avait encore parfois des rêves d’enfant, de contes de fées. Elle avait trouvé son prince, mais son château n’était pas celui dont elle rêvait.

Elle en était justement à ces réflexions quand la pluie commença à tomber dru. Pas même une petite pluie fine pour avertir les piétons de retourner vite chez eux, non, une averse aussi soudaine que désagréable.

Victoria poussa un soupir d’agacement, regrettant soudain la présence de gardes, qui traînaient toujours un parapluie sur eux au cas où. Le Buckingham Palace était à au moins dix minutes à pied, et d’ici là elle ne ressemblerait plus à rien. Et pas question d’héler un taxi, ce serait beaucoup trop dangereux…Après avoir subi une tentative de meurtre, on se méfiait de tout le monde.

Elle opta donc pour la cabane du gardien, qui se trouvait tout près de là. Elle ouvrit la porte d’un geste bref, pour que le moins d’eau possible entre dans son refuge. Elle retira son capuchon noir, libérant ses cheveux pour leur permettre de sécher un peu. Il ne lui restait plus qu’à attendre…

- Mais ça ne les aurait pas sauvés. Ils étaient déjà morts.

Elle sursauta violemment, se retournant vivement vers la source du bruit. Un jeune homme avait visiblement eu la même idée qu’elle, et ils devraient passer quelque temps ensemble. Victoria espérait que l’averse ne durerait pas trop longtemps, craignant qu’Albert ne s’inquiète à son sujet.

- Je vous demande pardon?

Soit il se parlait tout seul, soit il essayait d’engager la conversation. La première option était la plus probable, mais Victoria se jeta à l’eau, car après tout passer une heure à penser dans son coin était loin d’être passionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pensionnat-otomaiko.forumactif.com
March Windyood

The Fondateur ~ Little Cute Bad Boy - Maître de Morgan

avatar

Messages : 760
Points : 658
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 23

Un peu plus sur toi !
Relations:
Possèdes-tu une pierre ?: Oui :D
Le pouvoir de la pierre: Vol

MessageSujet: Re: Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]   Dim 18 Juil - 2:38

La personne qui était abritée tout comme lui, sembla faire un sursaut, après la phrase de March. Il la voyait vaguement, s’en moquait un peu. Qu’importe qui elle était, elle n’était pas importante pour lui, elle ne lui rendrait pas ses parents. Seulement, elle parut se mettre à parler. Sûrement trop surprise des paroles du jeune garçon, il fallait peut-être qu’elle lui demande des explications à cette phrase illogique qui avait pourtant un sens.

- Je vous demande pardon?

Le nuage accorda tout de même un regard à la jeune femme qui venait de parler. Elle semblait avoir de longs cheveux châtains et des yeux bleus. Ou en tout cas, c’est ce qu’il voyait vaguement, parce que la luminosité n’était vraiment pas géniale dans cette cabane du cimetière.
Il l’a reconnu facilement pourtant. En même temps, il fallait être vraiment stupide, myope et ne lire jamais de journaux ou n’avoir jamais été noble pour savoir qui était cette personne qui venait de lui parler. Seulement, il ne fit aucune révérence, ne parla pas dans un langage châtié dont il usait autrefois, et se contenta de regarder Sa Majesté la Reine d’Angleterre, Victoria de Hanovre.

- Je parlais à moi-même.

Il ne s’excusa même pas, c’était comme s’il parlait à quelqu’un de normal. Bien sûr, il n’irait pas jusqu’à la voler, parce qu’elle restait quelqu’un de très dangereux et trop important, il se contenterait de discuter avec elle s’il fallait. March regarda la jeune femme, et la pluie au dehors. Heureusement que même s’il avait peur de l’eau, il n’avait pas peur du mauvais temps sinon il aurait eut quelques problèmes…

- Qu’est ce qu’une personne aussi importante fait-elle dans un cimetière ?

Il ne demandait pas « fait-elle dans une cabane d’un cimetière », se doutant bien que c’était peut-être pour se protéger de la pluie, mais bien : « dans un cimetière ». March était surpris que la Reine elle-même ne soit pas entourée d’une dizaine de personnes pour la protéger ou pour bavarder de choses inutiles. Et puis, c’était la première fois qu’il la voyait d’aussi près. Les seules fois où il l’avait vu en vrai, c’était lors de fêtes auquel son père était convié, et où, le jeune garçon préférait s’ennuyer que faire attention à qui que ce soit. Mais maintenant, tout ceci était terminé. Et pour l’instant, il était juste entrain d’attendre une quelconque réponse…Ou pas.

_________________

"On aime, ou on aime pas, mais on aime et on aime pas à la fois, c'est pas possible."
Fondateur Invitément débile ~
Soyez pas timides, alors posez des questions si vous en avez ! <3

Maman d'Alessandro Gabrielli
Maître de Morgan Ungry
Fils d'Unity Violett (et de Calnini et Amber)
Namoureux de Tyna Lou Trewens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria de Hanovre

avatar

Messages : 30
Points : 69
Date d'inscription : 30/06/2010

Un peu plus sur toi !
Relations:
Possèdes-tu une pierre ?: Oui :D
Le pouvoir de la pierre: Intelligence/Connaissance

MessageSujet: Re: Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]   Ven 23 Juil - 6:35

Ça ne lui était arrivé que très rarement que quelqu’un la regarde ainsi. Dans les yeux. Ça l’avait surprise, c’est sûr, trop justement pour qu’elle lui devienne désagréable. Il n’avait pas l’air de faire ça juste pour se croire rebelle comme ces impertinents qu’on envoyait autrefois au bûcher. Non, il tenait simplement à lui parler d’égal à égale, ce qu’elle ne pouvait lui reprocher. Après tout, qu’avait-elle de plus que lui? Un nom, un titre? Elle n’était qu’une femme après tout, peu importait son âge (il ne devait pas avoir plus de quinze ans) ou son rang.

- Je parlais à moi-même.

Oui, c’était bien ce qu’elle pensait…Mais qui donc était mort? Sa famille, ses amis, de simples passants? Et pourquoi repensait-il à ça ce soir particulièrement? Tellement de questions qu’il serait tellement indiscret de poser…Même s’il n’y avait pas de gêne entre eux, ce n’était pas le genre de sujet qu’on abordait lors d’une première rencontre, surtout s’ils ne se revoyaient jamais après cela. Il faisait trop sombre pour qu’elle puisse distinguer si son apparence convenait plus à un noble ou un simple ouvrier, et la différence entre les classes était tellement énorme…

- Qu’est ce qu’une personne aussi importante fait-elle dans un cimetière ?

Il l’avait reconnue, finalement. Mais elle ne discernait pas d’arrogance dans sa voix, juste un peu de curiosité. C’est sûr qu’un cimetière était bien le dernier endroit où on pensait risquer de trouver sa souveraine, et qu’une petite explication s’imposait…

- Je viens voir mon père…On dirait bien que je suis la seule à me rappeler de son anniversaire. Ma mère doit être trop occupée avec son amant du moment pour se donner la peine d’y penser.

Elle avait dit cela d’un ton calme, sans animosité apparente. Les petites intrigues de la cour faisaient le tour de la ville en un temps record, et qu’elle les confirme ou non ne changerait rien. Voilà bien longtemps que son respect pour sa mère s’était envolé, et la faire passer pour une femme de petite vertu ne la dérangeait pas le moins du monde.

- Si vous vous demandez pourquoi je suis seule, je vous répondrais que ça ne regarde personne d’autre. Ceux qui le connaissaient se rappellent à peine de son nom, et à cette heure-là il est assez rare que je rencontre quelqu’un…

Elle fronça les sourcils, et plissa les yeux pour mieux distinguer son visage.

- D’ailleurs…Je peux vous demander pourquoi vous venez ici à une heure aussi tardive? Soit vous vivez de nuit, soit vous ne vouliez pas vous faire remarquer vous non plus…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pensionnat-otomaiko.forumactif.com
March Windyood

The Fondateur ~ Little Cute Bad Boy - Maître de Morgan

avatar

Messages : 760
Points : 658
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 23

Un peu plus sur toi !
Relations:
Possèdes-tu une pierre ?: Oui :D
Le pouvoir de la pierre: Vol

MessageSujet: Re: Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]   Ven 23 Juil - 7:00

Ambiance

D’avoir la reine en face de lui ne le choquait pas plus que ça. Comme s’il allait en être époustouflé, surpris, apeuré. Ce n’était qu’une jeune femme comme les autres dans le fond. C’était un humaine, comme vous, lui et moi. Elle n’avait rien de particulier, si ce n’est qu’elle était la reine d’Angleterre, considérée comme l’une des personnes les plus célèbres du monde. March éprouvait ni respect, ni indifférence envers elle. Dirons nous qu’il l’a voyait comme une noble comme les autres, en un peu plus puissant et plus riche.
Bref, elle ne l’effrayait pas. Ça devait être une raison pour lui parler d’égal à égal d’ailleurs…

N’importe qui, qui rencontrerais la reine, serait étonné, ébahi, se mettrait à genou, la prierait à moitié, mais pas le jeune garçon aux cheveux blancs, qui restait neutre et calme, qui ne se moquait même pas.
Après tout, ce n’était pas le jour pour se moquer des gens, il n’en avait aucune envie, et même, il aurait plus envie de pleurer encore. Mais pas devant cette femme. Il préférait la laisser parler, la laisser répondre à ses questions plutôt que déverser des larmes. Même si on ne voyait pas grand-chose, on pouvait très bien entendre que le jeune garçon pleurait. Et March ne le voulait pas.

- Je viens voir mon père…On dirait bien que je suis la seule à me rappeler de son anniversaire. Ma mère doit être trop occupée avec son amant du moment pour se donner la peine d’y penser.

Ça lui rappelait un peu lui. Qui se souvenait des Windyood ? Qui se souvenait de l’incendie qui avait eut lieu chez eux et qui avait tout dévasté ? Qui ? Personne.
Sauf ce petit enfant devenu trop vite grand. Ce gamin aux cheveux blancs, ce morveux des rues, autrefois fils de comte, autrefois si connu, si insolent avec les autres.
Il n’y avait que lui pour aller sur la tombe de ses parents le jour de leur mort. Son oncle et sa tante n’y allaient surtout pas, qui sait, ils pourraient tomber sur le petit March, qui les dénonceraient peut-être… Ces espèces de malotrus qui ont fait de son enfance des cendres volantes, grises, des ruines.

La reine semblait être aussi calme que lui. March avait entendu dire qu’elle était toujours ainsi, calme, grande. Une vraie reine comme il en faut. Cela ne m’étonne pas qu’on ait appelé cette époque, l’époque victorienne, ça lui rend un grand hommage.
Puis, Sa Majesté continua de parler.

- Si vous vous demandez pourquoi je suis seule, je vous répondrais que ça ne regarde personne d’autre. Ceux qui le connaissaient se rappellent à peine de son nom, et à cette heure-là il est assez rare que je rencontre quelqu’un…

Oh, alors ainsi la reine tenait à ce point à son père. C’était si peu intéressant pour March. Et puis, il l’approuvait. Elle avait raison, d’aller voir cet être qui lui était cher, le jour de son anniversaire, même s’il n’est plus de ce monde. Et enfin, elle finit par dire :

- D’ailleurs…Je peux vous demander pourquoi vous venez ici à une heure aussi tardive? Soit vous vivez de nuit, soit vous ne vouliez pas vous faire remarquer vous non plus…

Hum, vivre de nuit, ce n’est pas une mauvaise idée. Mais non, il était juste venu se recueillir sur la tombe de ses parents, sans que personne ne le voit, trop reconnaissable par ses cheveux. March était sûr qu’en ce moment même Morgan dormait à poing fermé blotti contre Lucy qui dormait, et lui entrain de parler et de raconter absolument n’importe quoi, alors il n’avait aucun soucis à se faire pour les deux. La vraie raison de sa présence, était qu’il n’avait pas trouvé le sommeil après s’être rendu compte du jour qu’on était. Et March devait absolument aller les voir, malgré qu’ils ne soient plus là. Voilà pourquoi il était ici à présent.

- De repenser à la mort de mes parents, m’a empêché de dormir, et je suis venu ici. De toute manière, tout comme votre père, personne ne se souvient d’eux. Si ce n’est un vague souvenir d’un incendie lorsqu’on prononce leur nom.

Il serra le poing. Les gens n’avaient pas mené l’enquête, tous étaient déterminés que ce n’était qu’un feu accidentel, et March avait disparu alors… De plus, son oncle avait tout fait pour cacher toutes les preuves, et personne n’avait pu prouver le contraire.
Voilà pourquoi tout le monde ne se souvenait que de ce feu qui brûla jadis le manoir des Windyood, mais pas du reste, ou peut-être font-ils exprès de ne pas les connaître, de peur de pleurer, de peur d'être accusés de pyromanie....

- Et sûrement tout comme vous, j’ai voulu me réfugier de la pluie en venant ici.

Il aimait bien la pluie, mais quand il n’était pas dessous c’était mieux. Mais ça, il n’avait pas besoin de le dire.

_________________

"On aime, ou on aime pas, mais on aime et on aime pas à la fois, c'est pas possible."
Fondateur Invitément débile ~
Soyez pas timides, alors posez des questions si vous en avez ! <3

Maman d'Alessandro Gabrielli
Maître de Morgan Ungry
Fils d'Unity Violett (et de Calnini et Amber)
Namoureux de Tyna Lou Trewens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria de Hanovre

avatar

Messages : 30
Points : 69
Date d'inscription : 30/06/2010

Un peu plus sur toi !
Relations:
Possèdes-tu une pierre ?: Oui :D
Le pouvoir de la pierre: Intelligence/Connaissance

MessageSujet: Re: Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]   Ven 30 Juil - 23:55

Il était…vrai. C’était sûrement la qualité qu’elle appréciait le plus chez lui, même si c’était la seule facette de sa personnalité qu’elle avait eu l’occasion de voir pour le moment. Pas d’hypocrisie, de faux-semblants ou de mépris habilement camouflé. Pas de flatterie grotesque, de courbettes inutiles ou de ragots murmurés tout bas. Non, il restait fidèle à lui-même : et dans un monde de noblesse et d’aristocratie, c’était plus rare qu’un sixième orteil!

Ses yeux commençaient à s’habituer à la noirceur, et elle put ainsi distinguer quelques traits de son visage ainsi que les formes de ses vêtements. Elle fut étonnée de voir qu’il portait des habits miteux qui avaient visiblement vu de meilleurs jours, mais d’un autre côté comment aurait-il pu faire preuve d’une telle sincérité autrement? Un noble se serait jeté à ses pieds avec moult remarques obséquieuses, dans l’espoir d’avoir ses faveurs, que ce soit un titre plus glorieux ou encore une autre échéance pour rembourser une dette. Mais voilà, ce jeune homme ne lui devait rien, c’était à elle de pourvoir à son bonheur en tant que souveraine. Lui n’avait qu’à travailler pour faire rouler l’économie. Mais à son âge…


- De repenser à la mort de mes parents, m’a empêché de dormir, et je suis venu ici. De toute manière, tout comme votre père, personne ne se souvient d’eux. Si ce n’est un vague souvenir d’un incendie lorsqu’on prononce leur nom.

Elle hocha la tête en silence, même si elle n’était pas sûre qu’il puisse la voir dans l’obscurité. De toute façon c’était un geste mécanique, pour l’inviter à continuer et surtout pour lui montrer qu’elle comprenait.

Les accidents de ce genre arrivaient tellement fréquemment que celui de ses parents ne devait rien avoir d’exceptionnel…Sauf que contrairement à elle, il avait été complètement livré à lui-même, surtout si ses parents n’étaient pas très riches. Le travail dans les mines ou les usines était en pleine expansion, mais ce n’était pas le milieu rêvé pour un adolescent aussi frêle…

Comme il était injuste d’avoir aussi peu de pouvoir et autant à la fois! Elle pouvait décider de bâtir des châteaux, des ponts, mais ne pouvait rien pour ses sujets qui se mouraient de faim. Elle avait beau faire construire des orphelinats, elle n’était pas sans savoir la façon dont on y traitait les enfants. Elle n’avait aucun contrôle sur la nature humaine, et cherchait désespérément une solution…


- Et sûrement tout comme vous, j’ai voulu me réfugier de la pluie en venant ici.

Sage décision…Ils auraient tous les deux dû reconnaître les signes d’une averse imminente, surtout de cette intensité-là…Mais venir un autre jour aurait été parfaitement inutile, et dénué de symbolique. Et puis fallait voir le côté positif, se sécher ce n’était pas la fin du monde et elle n’avait pas pu faire de mauvaise rencontre par un temps pareil…

- Mais même si nous sommes maintenant à l’abri…La pluie est glacée, et sans vouloir paraître douillette je crains les maladies que nous pourrions attraper si nous ne trouvons pas quelque chose pour nous réchauffer.

Victoria observa la pièce autour d’elle, à la recherche de n’importe quoi pouvant l’aider dans sa tâche. Il y avait de vieux journaux dans un coin, mais le seul bois disponible était celui qui composait la cabane…Le gardien n’apprécierait sûrement pas qu’on détruise sa tour de garde, et même s’il s’inclinerait en voyant que c’était pour la reine, Victoria aurait un peu de remords à lui faire une telle chose. Mais de toute façon, le bois était mouillé alors c’était un plan à éviter…

- Vous n’auriez pas une allumette, par hasard?

C’était une question idiote, et elle le savait. Qui est-ce qui traînait ce genre de chose avec soi? C’était assez rare que l’envie de faire un feu vous prenne subitement, en pleine rue! Mais ses courtes années de vie lui avaient appris qu’on ne savait jamais, alors…

- À moins que vous n’ayez une pierre vous permettant de faire du feu? C’est rare, mais possible. Sinon ce n’est pas grave, deux têtes valent mieux qu'une et nous trouverons sûrement une autre solution à ce problème.

Mais si sa décision de donner du pouvoir au peuple pouvait lui être utile un jour c’était tant mieux, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pensionnat-otomaiko.forumactif.com
March Windyood

The Fondateur ~ Little Cute Bad Boy - Maître de Morgan

avatar

Messages : 760
Points : 658
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 23

Un peu plus sur toi !
Relations:
Possèdes-tu une pierre ?: Oui :D
Le pouvoir de la pierre: Vol

MessageSujet: Re: Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]   Mar 3 Aoû - 7:34

Il avait dit la vérité, il avait été franc. Il avait même quasiment traité Sa Majesté comme une inconnue qu’il ne reverrait jamais. March se fichait des conséquences, il ne cherchait même pas à amadouer la reine pour qu’elle retrouve son oncle et sa tante. Il se débrouillait bien tout seul. En tout cas, une fois qu’il eut fini de parler, ce fut à la jeune femme de continuer la discussion, et pour preuve :

- Mais même si nous sommes maintenant à l’abri…La pluie est glacée, et sans vouloir paraître douillette je crains les maladies que nous pourrions attraper si nous ne trouvons pas quelque chose pour nous réchauffer.

Elle avait bel et bien raison, seulement le jeune garçon ne paraissait jamais sentir le froid, comme si son nom et sa chevelure le protégeait de ce maux. Et puis, qu’importe s’il tombait malade ? Il s’en moquait bien. Il finirait par guérir à moins que ça empire, et dans ce cas, il s’en fichait tout autant. En fait, March avait le sens de la survie et à la fois pas, ce qui était de fait, une chose étrange.

- Vous n’auriez pas une allumette, par hasard?

Non il n’avait aucune allumette, car en effet, sur son front ce n’était pas marqué : « petite marchande aux allumettes ». En plus, March était un garçon, et non pas une fille. Il alla répondre, quand la reine continua dans sa lancée :

- À moins que vous n’ayez une pierre vous permettant de faire du feu? C’est rare, mais possible. Sinon ce n’est pas grave, deux têtes valent mieux qu'une et nous trouverons sûrement une autre solution à ce problème.

Ils allaient devoir utiliser leur tête, parce que March avait bel et bien une pierre, mais cela lui servait à voler, non pas à produire du feu. Sinon, il n’avait qu’à espérer que Morgan soit assez somnanbule pour savoir où se trouve son «December » et provoquer de la foudre pour faire du feu. Mais cette situation n’arrivera jamais, et dans un sens cela arrangeait le jeune garçon aux cheveux blancs qui ne pouvait pas supporter le blond plus d’une minute. Alors somnanbule, c’était pire. Surtout qu’après il devrait le raccompagner et tout…

Non, il valait mieux trouver une solution différemment. C’est pourquoi, le jeune garçon eut une idée. Au dehors, il y avait sûrement des lampes, ou des torches, ou quelque chose d’allumé…Il n’avait qu’à courir, pour en attraper une. Mais avant il se devait de répondre à Sa Majesté, ce qu’il fit sur le champ :

- Ma pierre ne m’est utile que pour voler dans les airs. Et je n’ai aucune allumette sur moi. Seulement, je viens d’avoir une idée.

Sans même annoncer quel était cette idée, il s’approcha de la porte, espérant qu’il avançait dans la bonne direction et quand il fut sûr que c’était bien la chose qu’il cherchait, voulu l’ouvrir. Mais il y eut comme un effet de bloquement. Quelque chose n’allait pas. Oui. La porte ne s’ouvrait pas. Il l’a poussa, mais rien à faire.

- Nous avons un autre problème. La porte ne daigne pas s'ouvrir.

C’était la continuité des problèmes, maintenant, comment allaient-ils faire ?

_________________

"On aime, ou on aime pas, mais on aime et on aime pas à la fois, c'est pas possible."
Fondateur Invitément débile ~
Soyez pas timides, alors posez des questions si vous en avez ! <3

Maman d'Alessandro Gabrielli
Maître de Morgan Ungry
Fils d'Unity Violett (et de Calnini et Amber)
Namoureux de Tyna Lou Trewens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria de Hanovre

avatar

Messages : 30
Points : 69
Date d'inscription : 30/06/2010

Un peu plus sur toi !
Relations:
Possèdes-tu une pierre ?: Oui :D
Le pouvoir de la pierre: Intelligence/Connaissance

MessageSujet: Re: Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]   Mer 11 Aoû - 19:41

Même si le jeune homme ne semblait pas trop inquiet à l’idée de prendre froid, ce n’était pas le cas de notre Reine. Non seulement elle détestait quand ses vêtements trempés lui collaient à la peau et lui donnaient toujours de plus en plus de frissons désagréables, mais si elle tombait malade elle devrait s’isoler du monde. Ça ne lui arrivait que rarement, mais elle détestait avoir à dépendre de quelqu’un d’autre que son mari. Et quand elle était trop faible pour bouger, c’était à ses domestiques de la nourrir et de s’occuper d’elle. N’allez cependant pas vous imaginer que Victoria soit une de ces reines condescendantes et accros du pouvoir, elle était simplement quelqu’un d’indépendant.

- Ma pierre ne m’est utile que pour voler dans les airs. Et je n’ai aucune allumette sur moi. Seulement, je viens d’avoir une idée.

Victoria sourit, toute ouïe. Malgré son intelligence accrue grâce à sa pierre, elle ne voyait pas comment se réchauffer sans feu. Il n’y avait pas de bâtons qu’ils pourraient frotter ensemble pour produire une étincelle, et le soleil était couché depuis trop longtemps pour espérer en faire converger les rayons. Mais si ce jeune homme avait une idée, elle ferait mieux de l’écouter. Il était loin d’être fou, et avait peut-être remarqué quelque chose qui lui avait échappé…

- Nous avons un autre problème. La porte ne daigne pas s'ouvrir.

Ainsi il voulait sortir à l’extérieur? Sa Majesté fronça les sourcils, perplexe. Pourquoi aller se remouiller alors qu’ils cherchaient justement le moyen de se sécher? Elle avait exclu la possibilité de poursuivre ses recherches à l’extérieur de la cabane justement pour cette raison. Mais bon, si ça ne lui dérangeait pas de sortir par ce temps…

- Attendez, je vais voir s’il n’y aurait pas quelque chose ici qui pourrait la faire céder…

Elle ne voyait vraiment pas comment la porte avait pu se bloquer aussi soudainement. Elle n’était pas verrouillée quand ils étaient entrés, et la possibilité que le gardien soit revenu le faire par un temps pareil était quasiment nulle. Après tout, il n’y avait rien d’intéressant à voler ici, ce n’était qu’un lieu de travail avec une chaise face à la fenêtre qui lui permet de surveiller le cimetière en tout temps, ainsi qu’une tondeuse à gazon reléguée dans un coin jusqu’à une utilisation ultérieure. Celle-ci était légère, comme toutes celles fabriquées à l’époque, et très dispendieuses. Mais elle pourrait bien la lui rembourser, et le matériau robuste serait peut-être capable d’ouvrir la porte.

Victoria se leva, alla chercher la dite tondeuse et la tendit à son « compagnon de cellule ». Il avait beau avoir quelques années de moins qu’elle, ça restait un garçon et la souveraine faisait si peu d’exercice que ses muscles des bras ne pouvaient pas soulever grand-chose…


- À vous l’honneur, mon cher…Si ça ne fonctionne pas je ne vois pas ce que nous pourrions faire d’autre à part attendre le réveil du gardien…D’ailleurs je ne vois pas pourquoi il n’y en a pas un qui travaille de nuit, c’est assez ennuyeux.

Cette option ne devait surtout pas être celle qu’ils seraient obligés de prendre, elle n’osait même pas imaginer les titres des journaux lorsque le château s’apercevrait de son absence. « Sa Majesté en fugue », peut-être? Et elle en aurait pour des jours à démentir toutes ces rumeurs…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pensionnat-otomaiko.forumactif.com
March Windyood

The Fondateur ~ Little Cute Bad Boy - Maître de Morgan

avatar

Messages : 760
Points : 658
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 23

Un peu plus sur toi !
Relations:
Possèdes-tu une pierre ?: Oui :D
Le pouvoir de la pierre: Vol

MessageSujet: Re: Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]   Jeu 12 Aoû - 19:28

Il essayait toujours de pousser la porte pour qu’elle s’ouvre, mais rien à faire, elle ne cédait pas, et ils étaient bel et bien enfermés ici. Bon, encore, ce n’était pas très grave, vu qu’il pleuvait, mais quand ils voudraient sortir, ça allait être un peu difficile. Sûrement que cette porte était trop vieille, et qu’elle ne voulait plus s’ouvrir. Dans ce cas, comment faire ? Et March réfléchissait, quand soudainement, Sa Majesté sembla rechercher quelque chose qui pourrait l’aider, vu ses paroles :

- Attendez, je vais voir s’il n’y aurait pas quelque chose ici qui pourrait la faire céder…

Elle sembla observer la pièce, qui était, il fallait le dire, presque totalement sombre. Pourtant, elle parut repérer quelque chose, car la voilà qui se mit à aller chercher au fond de la cabane du gardien, pour rapporter alors, une espèce de tondeuse à gazon, sûrement pour occuper un peu le gardien qui doit s’ennuyer toute la journée à ne rien faire, parce que quand même, à quoi ça sert de surveiller un mort, s’il est mort ?!

- À vous l’honneur, mon cher…Si ça ne fonctionne pas je ne vois pas ce que nous pourrions faire d’autre à part attendre le réveil du gardien…D’ailleurs je ne vois pas pourquoi il n’y en a pas un qui travaille de nuit, c’est assez ennuyeux.

Hum. En effet. Et il sentait que deux personnes allaient encore s’inquiéter, et qu’il allait faire parti des nouvelles rumeurs qui couraient dans les rues de Londres, parce qu’un gamin aux cheveux blancs, c’était facile à identifier si c’était rare. Et il était hors de question qu’il dorme sous la pluie – s’il dormait -. Ce pourquoi, il prit l’énorme machine, et tapa dans la porte avec.
Une fois, et la porte trembla un peu.
Une seconde fois, et elle ne craqua à peine.

Cela usait pas mal d’énergie au pauvre March, mais qu’importe. Heureusement que la porte était en bois, et qu’elle était vieille…Sinon ils auraient eut un petit problème.
Il tapa avec la tondeuse à nouveau contre la porte. Troisième fois. Elle craqua à nouveau. Une quatrième fois. Il lui sembla qu’une fissure se produisit. Et enfin, au cinquième coup, la porte s’ouvrit.

Le jeune garçon tomba à la renverse, et fit un mince soupir. Bon, elle s’était ouverte. Tant mieux. Maintenant, avant d’aller accomplir son idée, il avait le droit à un petit repos.

- Maudite porte…

Le gamin ferma les yeux, histoire de se reposer un peu, alors qu’il était essoufflé. La porte restait ouverte, faisant encore plus rentrer le froid, ce pourquoi March se leva, et la referma, mais tout en s’assurant de ne pas la bloquer, en même temps, il en profita pour jeter une coup d’œil au dehors, et pu remarquer qu’il avait réfléchit trop vite : Il n’y avait aucune lampe si ce n’est des lampadaires, qui pourrait les réchauffer.

- En ce qui concerne mon idée, je viens de m’assurer qu’elle était impossible.

Mais il ne s’excusa pas, parce que March n’en avait pas envie.

- J’aurais pensé qu’il y avait des lampes au dehors, mais ce n’est pas le cas. Nous allons devoir attendre que la pluie cesse.

_________________

"On aime, ou on aime pas, mais on aime et on aime pas à la fois, c'est pas possible."
Fondateur Invitément débile ~
Soyez pas timides, alors posez des questions si vous en avez ! <3

Maman d'Alessandro Gabrielli
Maître de Morgan Ungry
Fils d'Unity Violett (et de Calnini et Amber)
Namoureux de Tyna Lou Trewens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria de Hanovre

avatar

Messages : 30
Points : 69
Date d'inscription : 30/06/2010

Un peu plus sur toi !
Relations:
Possèdes-tu une pierre ?: Oui :D
Le pouvoir de la pierre: Intelligence/Connaissance

MessageSujet: Re: Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]   Jeu 19 Aoû - 4:45

Victoria avait beau se creuser la tête, elle ne voyait pas où le jeune homme voulait en venir avec cette porte. Ça leur faisait quelque chose à faire, ça c’est sûr, mais ça ne règlerait pas le problème du froid. À moins qu’il ait prévu d’aller acheter des allumettes et un journal pour alimenter le feu, mais ça semblait impossible puisque le cimetière était assez éloigné du reste de la ville. Alors soit il se trouvait dans le cimetière même quelque chose pour les aider, soit il comptait tout simplement rentrer chez lui à pied.

Elle avait espéré que la porte cède sans problème, mais avait du se rendre à l’évidence que ce serait impossible. La porte ne s’ouvrit que lorsqu’une fissure se fit dans son bois, assez large pour que le vent glacial pénètre dans la cabane. Eh bien. Au lieu de les réchauffer, cette idée n’avait fait que leur nuire. À moins, bien sûr, que sa solution fonctionne.


- En ce qui concerne mon idée, je viens de m’assurer qu’elle était impossible.

Génial…Ils étaient avancés, maintenant. Mais bon, au moins ils avaient essayé quelque chose. Victoria n’était pas du genre à rester dans son coin en attendant qu’un problème se règle tout seul, la vie était bien trop courte pour la passer à laisser le temps faire son œuvre.

- J’aurais pensé qu’il y avait des lampes au dehors, mais ce n’est pas le cas.

Hum, c’était donc là où il voulait en venir. Il n’avait qu’à lui en parler avant, elle savait bien qu’il n’y avait pas de réverbères dans le coin.

- Nous allons devoir attendre que la pluie cesse.

Victoria grimaça légèrement, mais devait pourtant admettre qu’il avait raison. C’était la décision la plus sage, virer cet abri sens dessus dessous ne leur servirait strictement à rien. Ils devraient passer la nuit ensemble dans cette pièce sombre, en attendant que la température se montre plus clémente. Ça pourrait prendre quelques minutes comme une heure.

- Si vous prévoyez passer la nuit ici, nous ferions peut-être bien de colmater cette brèche.

Victoria retira le foulard qu’elle avait autour du cou, puis laissa sa main parcourir le sol à la recherche de clous ou autres petits objets pouvant lui permettre de fixer son accessoire sur la porte. Elle trouva enfin ce qu’elle cherchait, puis quand tout fut terminé, elle retourna s’asseoir dans un coin de la pièce.

- J’aurai peut-être un peu plus froid au cou, mais c’est un sacrifice raisonnable qui nous épargnera la chair de poule.

Victoria s’étendit de tout son long par terre, les bras croisés derrière la tête. C’était une position très peu féminine, mais dans la noirceur personne ne pourrait lui en tenir rigueur.

- La logique voudrait que nous dormions en attendant, mais je ne suis pas du tout fatiguée. Et vous?

Elle savait très bien que même si elle voudrait, elle ne serait jamais capable de s’endormir sur autre chose que sur un lit. C’était ça, la vie de reine…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pensionnat-otomaiko.forumactif.com
March Windyood

The Fondateur ~ Little Cute Bad Boy - Maître de Morgan

avatar

Messages : 760
Points : 658
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 23

Un peu plus sur toi !
Relations:
Possèdes-tu une pierre ?: Oui :D
Le pouvoir de la pierre: Vol

MessageSujet: Re: Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]   Mar 24 Aoû - 4:37

[Autant prévenir : Mon inspi est encore en réparation.]

Bon…Il s’était raté et en plus devant la Reine. Seulement l’erreur était humaine, donc il n’avait rien à se reprocher. Ils n’avaient plus qu’à attendre… Mais attendre que la pluie cesse prendrait certainement pas mal de temps. Bon, la météo n’existait pas en ce temps là, mais March sentait que la pluie n’était pas prête de se finir…

- Si vous prévoyez passer la nuit ici, nous ferions peut-être bien de colmater cette brèche.

Elle avait raison. Il fallait vite trouver un moyen de la fermer. Seulement, si March avait trouvé le moyen de l’ouvrir, Sa Majesté trouva la manière pour la bloquer. Et il l’a laissa faire. Décidément, elle était plutôt intelligente. Et c’était bien. Parce que si elle avait été juste comme tous les autres nobles – mais le point de vue hypocrite différent – alors, le jeune garçon n’aurait pas pu le supporter, et aurait tout fait pour partir de là. Mais, il devait avouer qu’il l’aimait bien. Et qu’il la respectait aussi.

- J’aurai peut-être un peu plus froid au cou, mais c’est un sacrifice raisonnable qui nous épargnera la chair de poule.

C’est ce qu’on appelait parfois l’instinct de survie. Ou pas. Je n’en sais trop rien, je n’y connais pas grand-chose dans ce domaine là. Il restait calme, et muet, il s’était assit pendant qu’elle s'occupait de "colmater". March était assis en tailleur, adossé contre le mur, et vit assez mal que Sa Majesté était assise dans une position quelque peu étrange pour quelqu’un comme elle, mais n’en tenu pas compte, surtout qu’aucun commentaire ne valait la peine d’être dit dans une telle situation, et que de toute manière il n’était pas du genre à faire des remarques sur ce genre de chose…Tiens…Contrairement à son oncle...

Alors que le gamin avait les yeux fermés, et qu’il attendait, que ces gouttes s’arrêtent, la reine continua de parler :

- La logique voudrait que nous dormions en attendant, mais je ne suis pas du tout fatiguée. Et vous?

Hum… Il fermait les yeux, mais il ne sentait pas une seule once de sommeil, comme si Morphée n’avait pas envie de s’occuper de son cas.

- Je dois dire que moi non plus.

Peut-être est-ce parce que depuis le jour où ils sont morts, March avait dû mal à dormir, et spécialement le jour de l’anniversaire de leur décès… Mais ça, il n’avait pas besoin de le dire. Il se contenta de regarder le noir – parce qu’en fermant les yeux, on peut toujours voir, mais on voit juste du noir –

- Quand est-ce que cette pluie va se terminer ?

Ce fut un simple murmure. Lâché sur une voix, un peu inquiète, mais si calme et douce. Qui d’habitude était trop froide.

_________________

"On aime, ou on aime pas, mais on aime et on aime pas à la fois, c'est pas possible."
Fondateur Invitément débile ~
Soyez pas timides, alors posez des questions si vous en avez ! <3

Maman d'Alessandro Gabrielli
Maître de Morgan Ungry
Fils d'Unity Violett (et de Calnini et Amber)
Namoureux de Tyna Lou Trewens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria de Hanovre

avatar

Messages : 30
Points : 69
Date d'inscription : 30/06/2010

Un peu plus sur toi !
Relations:
Possèdes-tu une pierre ?: Oui :D
Le pouvoir de la pierre: Intelligence/Connaissance

MessageSujet: Re: Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]   Ven 27 Aoû - 4:25

[ Je ne suis pas vraiment mieux o_O Ça doit être à cause de la rentrée xD ]



Maintenant qu’ils savaient que leur situation était sans espoir (du moins jusqu’au lendemain matin), ils s’étaient calmés. Non pas qu’ils aient un de réaction excessive, du genre crise de larmes ou de rage, mais la tension semblait s’être amenuisée entre eux. Ils n’attendaient plus que l’un d’entre eux trouve une solution, ils étaient…résignés. Et s’ils ne voulaient pas passer la nuit à regarder le plafond, ils allaient devoir laisser tomber toutes leurs barrières.

- La logique voudrait que nous dormions en attendant, mais je ne suis pas du tout fatiguée. Et vous?

- Je dois dire que moi non plus.

Qu’est-ce qui allait se passer, après ça? Ils allaient discuter comme s’ils étaient au salon de thé? Se raconter leurs vies pour faire passer le temps? Non pas que la Reine soit particulièrement réfractaire à cette idée, après tout écouter la vie des riches aristocrates qui n’avaient aucun autre sujet de conversation que leurs péripéties quotidiennes était son métier, mais…Elle ne sentait pas ce jeune homme vraiment propice à se livrer à quelqu’un qu’il ne connaissait que de nom. Il semblait plutôt ennuyé, et elle aurait cru qu’il ne lui adresserait plus jamais la parole s’il n’avait pas continué.

- Quand est-ce que cette pluie va se terminer ?

Il ne semblait pas s’adresser à quelqu’un en particulier, ce qui lui valut un regard intrigué de la part de sa souveraine. Elle avait raison de penser qu’il commencerait à se sentir plus à l’aise, sans besoin de se cacher ou de se dérober. Mais en même temps, il émanait toujours de lui cette même impression de distance, comme s’il voulait se préserver de toute relation…

- Ça fait partie de la grande quantité de choses que même une Reine ne peut pas contrôler…

D’ailleurs, ces temps-ci elle ne contrôlait plus grand-chose. Entre la panique engendrée par Jack l’Éventreur et le boom économique, tout n’était que changement et perte des points de repère.

Elle avait décidé de lui répondre même s’il n’attendait probablement rien en retour, se disant qu’il y avait pire que de parler dans le vide.


- Quelle que soit la raison qui vous ait poussé à venir ici ce soir, je suis sûr que vous ne le regrettez pas pour rester aussi calme…Aucun doute, pour vous ce n’est pas une obligation.

S’il ne lui répondait pas, elle l’accepterait mais ne pourrait s’empêcher de se demander ce qui lui était arrivé par le passé. Mais comme elle était d’une grande diplomatie, elle n’insisterait jamais…Même si ses motivations étaient nobles, et qu’elle ne le répéterait pas à tout le monde comme les trop nombreuses commères de la cour qu’elle avait tant de mal à supporter…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pensionnat-otomaiko.forumactif.com
March Windyood

The Fondateur ~ Little Cute Bad Boy - Maître de Morgan

avatar

Messages : 760
Points : 658
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 23

Un peu plus sur toi !
Relations:
Possèdes-tu une pierre ?: Oui :D
Le pouvoir de la pierre: Vol

MessageSujet: Re: Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]   Dim 5 Sep - 1:51

[Sincèrement désolé du retard !!]

Il se souvenait d’un jour identique. D’un jour où la pluie tombait comme aujourd’hui. Où il était bien blotti dans son lit. Un jour où ses parents vivaient, riaient, souriaient, parlaient. Et un jour où March avait eut la bonne idée de sortir dehors, alors que les courants étaient forts. Comme par hasard, c’était aussi un jour de pluie que March est devenu aquaphobe. En se noyant dans une rivière, ou un fleuve, ou quelque chose du même genre. Un jour ou la pluie était trop forte.

Et le temps s’est écoulé. Aujourd’hui il était grand. Peut-être un peu trop, d’ailleurs.

- Ça fait partie de la grande quantité de choses que même une Reine ne peut pas contrôler…

Elle avait écouté son murmure. Et avait voulu y participer. Libre à elle, il ne lui en voulait aucunement pas. Et puis, au point où ils étaient, parler était toujours bien. Enfin, en clair, Victoria regrettait peut-être qu’il y ait des choses qu’elle ne puisse pas contrôler. Dans le fond, elle restait une humaine.

- Quelle que soit la raison qui vous ait poussé à venir ici ce soir, je suis sûr que vous ne le regrettez pas pour rester aussi calme…Aucun doute, pour vous ce n’est pas une obligation.

….Hum. Il aurait préféré retourner dans les taudis quitte à entendre les jacassements de Morgan dans son sommeil, et de se faire coller par une Lucy en manque de câlin – et aussi entrain de dormir -. Ou pas.
La pluie était si confortable et pleine d’inconvénients. Dans le fond le froid était bien embêtant, mais il fallait le supporter.
Mais si March était calme, c’était bien parce que c’était sa nature, et qu’il ne changeait pas. On ne verra jamais un March se plaindre en trépignant. En fait, même quand il était plus méchant que ça, il restait calme. Et pour beaucoup de personnes ce genre de caractère était extrêmement agréable, ou au contraire, ennuyeux.

- Pas vraiment. On m’a toujours défini comme calme. Et puis, savoir qu’ils sont peut-être là près de moi, va peut-être m’endormir mieux que quand je suis entouré d’un blond qui parle la nuit et d’une gamine qui m’enlace.

Pour le « ils sont peut-être là près de moi », le gamin parlait bien évidement de ses parents. Après tout, leur tombe n’était pas loin.
Quel étrange destin qu’avait March, de recevoir de l’affection de gens qu’il semblait ne pas aimer. Mais c’était si peu vrai. Il les aimait, juste qu’il ne le montrait pas et qu’il ne l’assumait pas. Il se cachait, ou pas. Il était lui.

Le jeune garçon écouta encore la pluie tomber, et entendit l’orage qui commençait à gronder.

- Dans le fond, qu’une Reine n’arrive pas à tout contrôler, prouve qu’au moins, elle est humaine.

Il changeait de sujet, mais il répondait juste ce qu’il pensait, dans un ton si calme et fluide, qu’on aurait dit le vent qui soufflait.

_________________

"On aime, ou on aime pas, mais on aime et on aime pas à la fois, c'est pas possible."
Fondateur Invitément débile ~
Soyez pas timides, alors posez des questions si vous en avez ! <3

Maman d'Alessandro Gabrielli
Maître de Morgan Ungry
Fils d'Unity Violett (et de Calnini et Amber)
Namoureux de Tyna Lou Trewens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria de Hanovre

avatar

Messages : 30
Points : 69
Date d'inscription : 30/06/2010

Un peu plus sur toi !
Relations:
Possèdes-tu une pierre ?: Oui :D
Le pouvoir de la pierre: Intelligence/Connaissance

MessageSujet: Re: Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]   Lun 13 Sep - 2:25

S’il était énervé de rester ici, sous une pluie torrentielle, avec une femme qu’il venait à peine de rencontrer, in ne le montrait pas le moins du monde. C’était comme si pour lui ce genre de situation arrivait tous les jours, et qu’il n’y avait pas de quoi s’en faire. Victoria elle-même conservait toujours un air qu’elle se voulait détendu, mais c’était parce qu’elle avait été habituée tôt à ne pas montrer ses émotions et à faire face à l’imprévu. Ce jeune garçon serait-il dans la même situation? Il semblait étonnamment mature pour un gamin de son âge, et c’était quelque chose qu intriguait beaucoup la reine.

- Pas vraiment. On m’a toujours défini comme calme. Et puis, savoir qu’ils sont peut-être là près de moi, va peut-être m’endormir mieux que quand je suis entouré d’un blond qui parle la nuit et d’une gamine qui m’enlace.

Ah, la grande question de la vie après la mort. Peu y croyaient vraiment, mais beaucoup auraient aimé le faire. Comme il serait réconfortant de s’imaginer que personne ne nous quittait, qu’on serait avec ceux qu’on aime jusqu’à la fin des temps! Mais Victoria pensait que si la vie était injuste, elle le serait jusqu’au bout. Les malheurs accablaient les gens, jusqu’à ce qu’ils meurent. Ainsi va la vie, et même si ça peut paraître pessimiste, c’est beaucoup plus réaliste.

Elle se retint par contre de mentionner ses convictions, ne voulant pas le froisser. Et puis si ses croyances pouvaient lui apporter un peu d’espoir, elle n’allait pas essayer de tout détruire…


- Dans le fond, qu’une Reine n’arrive pas à tout contrôler, prouve qu’au moins, elle est humaine.

Victoria ne put s’empêcher d’esquisser un sourire. Elle n’avait jamais prétendu le contraire, mais aurait dit que puisqu’elle habitait dans un château protégé par des dizaines de gardes, elle n’était pas des leurs. Et pourtant, elle avait elle aussi ses sentiments, ses défauts et son histoire, comme chacun d’entre eux…Et si elle le pouvait, elle les rencontrerait tous un par un pour apprendre à les connaître. Mais ils étaient trop nombreux, et elle n’avait pas assez de temps…

- Mais vous pensiez que j’étais quoi, alors? Un monstre?

Elle avait dit ça sans animosité, comme une plaisanterie. Elle tenait à détendre l’atmosphère, parce que quand elle devenait trop songeuse elle pouvait commencer à devenir froide. Elle avait déjà assez de conversations sérieuses dans la vie de tous les jours, elle méritait bien un peu de répit…Elle qui n’avait jamais pu vivre une vie de petite fille normale, et que son pouvoir avait fait vieillir trop vite.

- Et puis ce n’est pas parce qu’on est un monstre qu’on peut tout contrôler…Il n’y a qu’à voir ce qui est arrivé à Napoléon Bonaparte!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pensionnat-otomaiko.forumactif.com
March Windyood

The Fondateur ~ Little Cute Bad Boy - Maître de Morgan

avatar

Messages : 760
Points : 658
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 23

Un peu plus sur toi !
Relations:
Possèdes-tu une pierre ?: Oui :D
Le pouvoir de la pierre: Vol

MessageSujet: Re: Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]   Jeu 23 Sep - 9:43

- Mais vous pensiez que j’étais quoi, alors? Un monstre?

Oh que non, votre Majesté. Pas le moins du monde. Vous êtes une reine, et un humain aussi. Mais, seulement, March se doutait que ce n’était qu’une plaisanterie. Pour lui la reine, était juste….Et bien…Une reine. Une noble. Quelqu’un de trop important. Comme si c’était quelqu’un qu’il ne pourrait jamais atteindre. Mais finalement il ne pensait pas comme ça. Il l’a respectait juste en tant que reine. Et savait que dans le fond elle n’était qu’une humaine parmi tant d’autres.

Et puis, comme ça March pourrait dire à tous ses amis : « la reine a blagué avec moi ! » ou pas. Parce que ce n’était tellement pas son genre !

- Et puis ce n’est pas parce qu’on est un monstre qu’on peut tout contrôler…Il n’y a qu’à voir ce qui est arrivé à Napoléon Bonaparte!

Un monstre, Napoléon ? March avait vaguement apprit quelque chose sur lui. Par chance, même si March avait été un ignare, il aurait tout de même su un peu quand même qui était ce dit Napoléon, merci les journaux – sauf si, dans le pire des cas, il ne savait pas lire -, mais la reine avait sûrement du se douter que le garçon savait pas mal de choses – il était un noble avant, après tout -. Il savait donc que c’était un empereur de France, qui avait envahi pas mal de pays. Il devait donc être assez puissant.
Un monstre. Ça pouvait être péjoratif comme mélioratif. Pour ma prof de français, quand elle dit que tel auteur est un monstre de la littérature en faisant un exemple d’introduction au bac oral, c’est que c’est positif, même si après personne n’ose lui dire qu’il faut être objectif pendant l’oral du bac…

March se demanda pourquoi certaines personnes étaient puissantes et finissaient par tout perdre. C’était totalement illogique. Ou peut-être que leur puissance était si forte qu’ils en devenaient dépendants et narcissiques, et qu’ils perdaient tout.

- Si ce que vous dites est vrai, alors j’espère que les monstres qui ont tués mes parents chuteront bien vite.

Là, vous voyez, le sens du terme monstre était étonnamment négatif. En clair il comparait son oncle et sa tante de monstre, tout en détruisant la super ambiance qui commençait à se faire – merci March -. Bon, d’accord, c’est dans son caractère d’être froid…Mais… Il ne peux pas faire des efforts des fois ? Non… Bon…

- En ce qui vous concerne, si vous étiez un monstre dans le sens négatif, je pense que vous n’auriez jamais voulu allez vous recueillir au cimetière.

Il fixait le vide, comme s’il parlait au mur, même si au fond il lui parlait, à cette Grande Reine, qu’on pouvait croire trop grande pour être complètement humaine.

- Vous éprouvez des sentiments, c’est la preuve que vous êtes humaine, et surtout…Vivante.

_________________

"On aime, ou on aime pas, mais on aime et on aime pas à la fois, c'est pas possible."
Fondateur Invitément débile ~
Soyez pas timides, alors posez des questions si vous en avez ! <3

Maman d'Alessandro Gabrielli
Maître de Morgan Ungry
Fils d'Unity Violett (et de Calnini et Amber)
Namoureux de Tyna Lou Trewens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria de Hanovre

avatar

Messages : 30
Points : 69
Date d'inscription : 30/06/2010

Un peu plus sur toi !
Relations:
Possèdes-tu une pierre ?: Oui :D
Le pouvoir de la pierre: Intelligence/Connaissance

MessageSujet: Re: Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]   Sam 9 Oct - 8:08

Humain. Un mot qui pouvait dire tant de choses à la fois. Un humain, c’était faible contre le monde. Un humain, c’était à la merci de tout, ça pouvait mourir du jour au lendemain, ça ne contrôlait pas grand-chose. Mais en même temps, ça pouvait être vil, cruel, détruire tout autour de lui. Ça avait obligatoirement des défauts, certains plus que d’autres. Mais il y avait une chose dont Victoria était sûre, elle était indubitablement humaine. Et toutes les pierres du monde, tous les titres et toutes les colonies ne pourraient rien y changer.

- Si ce que vous dites est vrai, alors j’espère que les monstres qui ont tués mes parents chuteront bien vite.

Ce n’était pas vraiment une confidence, mais elle commençait à en apprendre plus sur lui. D’un naturel discret, elle n’allait certainement pas lui demander de précisions. Il en ferait si cela lui chantait. Mais en même temps, elle ne pouvait s’empêcher de se demande intérieurement le mobile des assassins : de simples voleurs qui passaient par là, ou alors un complot beaucoup plus tordu? Ele le saurait en temps voulu. S’il le voulait bien.

- En ce qui vous concerne, si vous étiez un monstre dans le sens négatif, je pense que vous n’auriez jamais voulu allez vous recueillir au cimetière.

Ce n’étaient pas tous les « gentils » qui allaient dans les cimetières, certains le faisaient uniquement parce qu’ils y étaient obligés, ou parce qu’ils accordaient trop d’importance à ce que les autres pensaient. Mais seuls ceux à qui ça tenait vraiment à cœur y allaient de nuit, par ce froid : ce garçon en faisait sans aucun doute partie.

- Vous éprouvez des sentiments, c’est la preuve que vous êtes humaine, et surtout…Vivante.

- Où irait le monde sans sentiments? Vivre ne serait plus qu’une obligation, tout comme le mariage...Pourtant, on a toujours face à des gens qui ne se soucient que d’eux-mêmes. Le seul sentiment qu’ils connaissent, c’est la rage contre ceux qui osent les contredire

Bon, elle y allait peut-être un peu fort avec ses théories, après tout il était un peu tard pour ça. Mais au moins elle ne s’était pas mise à crier, elle avait gardé un ton calme et uni. Même si elle pensait à une personne bien précise durant son discours...

Elle fit une petite pause, tout en songeant que ce garçon avait l’air beaucoup plus mature que tous ceux de son âge qu’elle rencontrait parfois lors de soirées. Et qui sait si elle le reverrait un jour?

Par une curieuse coïncidence, on frappa justement à la porte, ce qui signifiait que quelqu’un savait qu’ils se trouvaient ici. Et même si elle le trouvait d’agréable compagnie, Victoria savait bien que s'il s'agissait du gardien ils devraient bientôt chacun repartir de leur côté.


- Qui êtes-vous, je vous prie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pensionnat-otomaiko.forumactif.com
March Windyood

The Fondateur ~ Little Cute Bad Boy - Maître de Morgan

avatar

Messages : 760
Points : 658
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 23

Un peu plus sur toi !
Relations:
Possèdes-tu une pierre ?: Oui :D
Le pouvoir de la pierre: Vol

MessageSujet: Re: Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]   Ven 29 Oct - 19:25

[Sincèrement désolé du retard =_=]

- Où irait le monde sans sentiments? Vivre ne serait plus qu’une obligation, tout comme le mariage...Pourtant, on a toujours face à des gens qui ne se soucient que d’eux-mêmes. Le seul sentiment qu’ils connaissent, c’est la rage contre ceux qui osent les contredire.

Ce n’était pas Rousseau qui avait écrit ce genre de chose ? Enfin, non, qui avait dit que l’homme n’avait besoin que de nourrir ses besoins pour vivre. Ou quelque chose du même genre, je ne sais pas bien, je n’aime pas mes cours de français, parce que la prof est stupide. March était du genre à ne se soucier que de lui-même, à s’en ficher du reste du monde, même si ce n’était qu’un vulgaire semi-mensonge.

March allait pour répondre quelque chose d’aussi philosophique même si je n’ai jamais fait de philosophie, et que je ne sais pas si c’est philosophique, lorsque quelqu’un sembla toquer à la porte, ce qui fit que March se retourna vers celle-ci et laissa le loisir à la reine de demander qui frappait. Moi mon loisir, ça va être de dire qui est ici.

- Edmund Read, le gardien de ce cimetière… J’ai oublié quelque chose et…

March se posa tout de suite la question, si le dit gardien voyait la reine, qu’il l’a reconnaissait, qu’allait-il se passer ? Il allait prévenir un journaliste histoire de gagner une petite pièce ? C’est pour ça que March se leva tout en se dirigeant vers la porte, et l’ouvrit lentement histoire qu’on ne voit pas Victoria.

- Excusez notre intrusion, comme il pleuvait, mon amie et moi sommes venus nous reposer.

Ce n’était qu’un petit mensonge, car la reine n’était pas son amie. Il fit un petit sourire ainsi qu’une courbette. De toute manière, il savait un peu jouer la comédie.

- Ah ce…Ce n’est rien….Mais je ne pense pas que rester ici pour vous abriter soit une bonne idée…
- Auriez vous un véhicule pour que nous puissions retourner chez nous ? vous seriez vraiment bon si vous nous le prêtiez…
- C'est-à-dire que…. Je peux aussi vous raccompagner…
- Non, ça ira… Ah, mais j’y pense, je suis vraiment impoli, vous n’étiez pas venu pour chercher quelque chose ?

Il espérait un peu que la reine se ce soit caché quelque part de manière qu’on ne voit pas son visage. On ne sait jamais. March gentil ? Non, pas vraiment, juste que bizarrement, il était protecteur, et ça faisait partie de lui. Il laissa l’homme rentrer.

[Alors alors, je ne sais pas si ça vous convient votre Majesté, sinon vous me le dites hein *___* ; Et je suppose que vous pouvez jouer Edmund Very Happy]

_________________

"On aime, ou on aime pas, mais on aime et on aime pas à la fois, c'est pas possible."
Fondateur Invitément débile ~
Soyez pas timides, alors posez des questions si vous en avez ! <3

Maman d'Alessandro Gabrielli
Maître de Morgan Ungry
Fils d'Unity Violett (et de Calnini et Amber)
Namoureux de Tyna Lou Trewens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria de Hanovre

avatar

Messages : 30
Points : 69
Date d'inscription : 30/06/2010

Un peu plus sur toi !
Relations:
Possèdes-tu une pierre ?: Oui :D
Le pouvoir de la pierre: Intelligence/Connaissance

MessageSujet: Re: Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]   Dim 21 Nov - 20:10

[ Désolée de l'attente, et surtout de n'avoir su faire mieux. Avec les cours, les devoirs, les examens...Je devrais apprendre à mieux gérer mon temps ^^' ]



Victoria aurait bien voulu entendre ce que March avait à dire, puisqu’ils avaient entamé une conversation qu’elle ne pouvait se permettre d’avoir qu’avec peu de gens. Mais on les interrompit, et tous deux se retournèrent pour identifier l’ « intrus ».

- Qui êtes-vous, je vous prie?

Il serait plutôt singulier que quelqu’un se promène dans un cimetière au beau milieu de la nuit après qu’il eut commencé à pleuvoir...La présence de cet individu l’intriguait.

- Edmund Read, le gardien de ce cimetière… J’ai oublié quelque chose et…

Victoria voulut aller à sa rencontre pour s’excuser d’avoir utilisé sa cabane comme abri, mais March la devança et alla entrebâiller la porte pour toiser ce Mr. Read. Il voulait sûrement éviter une scène du genre : « Votre Majesté, je suis infiniment heureux de pouvoir faire votre connaissance! » et le thé qui va avec. Elle-même n’y tenait pas particulièrement non plus, elle ne voulait pas retourner au château à midi et créer une panique générale...

- Excusez notre intrusion, comme il pleuvait, mon amie et moi sommes venus nous reposer.

S’ils avaient de la chance, le gardien s’en irait en haussant les épaules, et s’ils n’en avaient pas il les chasserait ou appellerait la police...Mais il n’avait pas l’air d’être un mauvais bougre.

- Ah ce…Ce n’est rien….Mais je ne pense pas que rester ici pour vous abriter soit une bonne idée…

- Auriez vous un véhicule pour que nous puissions retourner chez nous ? vous seriez vraiment bon si vous nous le prêtiez…

- C'est-à-dire que…. Je peux aussi vous raccompagner…

- Non, ça ira… Ah, mais j’y pense, je suis vraiment impoli, vous n’étiez pas venu pour chercher quelque chose ?

Victoria était d’accord avec le fait qu’il soit préférable qu’on ne la reconnaisse pas, mais dans cette petite pièce il était presque impossible de se cacher...Elle se prostra alors dans le coin le plus sombre, où il ne se trouvait que quelques pioches. Elle espérait vivement que le gardien n’en ait pas besoin, et qu’il quitte le plus vite possible.

- Je suis venu vérifier si ma tondeuse n’était pas rouillée par l’humidité...Mais c’est bizarre, je ne la trouve pas.

Il parcourut la petite pièce des yeux (lorsqu’il s’attarda sur elle, Victoria prit soin de fixer le sol), puis remarqua la machine, derrière la porte et cabossée par endroit.

- Qu’est-ce qu’il vous a pris de faire ça?

Il sembla dérouté, puis en colère. C’était normal, après tout, deux parfaits étrangers venaient d’endommager ce qui lui appartenait. Que convenait-il de faire, maintenant? S’excuser, donner l’argent pour les réparations puis partir en courant? C’était un mauvais plan, elle n’irait pas bien loin avec une robe trempée et n’avait sur elle que quelques pences. Elle regarda March fixement, espérant qu’il ait une meilleure idée. Parce que malgré sa pierre, il ne lui venait rien pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pensionnat-otomaiko.forumactif.com
March Windyood

The Fondateur ~ Little Cute Bad Boy - Maître de Morgan

avatar

Messages : 760
Points : 658
Date d'inscription : 06/04/2010
Age : 23

Un peu plus sur toi !
Relations:
Possèdes-tu une pierre ?: Oui :D
Le pouvoir de la pierre: Vol

MessageSujet: Re: Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]   Sam 11 Déc - 23:58

- Je suis venu vérifier si ma tondeuse n’était pas rouillée par l’humidité...Mais c’est bizarre, je ne la trouve pas.

Oups. March n’avait pas prévu que le foutu gardien revienne vérifier les lieux pour chercher sa tondeuse. Et puis zut, ce n’était pas le moment de vérifier si une maudite arracheuse d’herbe marchait encore. Il aurait pu venir le lendemain… Bon il ne savait pas que les deux protagonistes de ce rp avaient cassés la porte grâce à la dite tondeuse, mais bon. Ils auraient pu dire : « hum ce n’est pas nous » non non ce n’était pas eux. Il avait réussi à détruire une tondeuse et une porte, mais ce n’était pas eux. De plus, le morveux se doutait que si Edmund voyait la reine il allait agir mielleusement, et ça allait vraiment l’énerver. Il détestait les gens comme ça.

- Qu’est-ce qu’il vous a pris de faire ça?

Oh, on avait juste envie de rigoler un coup, on avait que ça à faire parce qu’on était enfermé et on a frappé contre la porte avec votre jolie tondeuse. Vraiment c’est de la belle qualité que vous avez là…. Euh…. Non je m’arrête. Le gamin fixa le gardien. Il fallait qu’il trouve une idée, et plus vite que ça. Mais March n’avait pas la pierre de l’intelligence. Il n’avait pas non plus un super Q.I bien qu’il soit plus intelligent que certaines personnes – non je ne vise pas spécialement un certain blond qui le suit partout -.
Une idée.
Une simple idée qui pourrait tout sauver.
March s’approcha de la tondeuse, l’observa.

- Oh, elle a eut si mal que ça ? Veuillez m’en excuser. Mon amie et moi étions coincés, la porte étant bloqué. Comme nous avions peur, j’ai décidé d’ouvrir la porte. Mais il semblerait que votre machine n’est pas apprécié mon acte.
- En effet jeune homme ! J’espère que toi et ton amie avez des sous pour me rembourser !

Et là, le gamin aux cheveux blancs eut une idée. Si la reine n’avait pas bougé pour donner de l’argent c’était qu’en toute logique elle n’en avait pas. Il restait donc une solution. Il fouilla dans les poches d’Edmund, en faisant diversion :

- Oh excusez nous vraiment, je crains ne nous n’ayons que très peu de sous…
[colo=blue]- Si c’est comme ça je vais…
[/color]

Le gardien attrapa le gamin et s’approcha de l’ombre ou se trouvait la pauvre reine qui s’il continuait de marcher allait être découverte…

- Attendez ! Combien vous faut-il ?Non j’ai mieux ! Prenez tout ce que j’ai ! Et nous allons nous en allez, n’est ce pas Helen…

March jouait toujours la comédie. S’il avait voulu il aurait pu devenir comédien. Mais bizarrement, se mettre dans le caractère de quelqu’un d’autre pour sauver sa vie lui était plus facile que sur scène. Et, vous vous en doutez, il avait rendu l’argent d’Edmund à Edmund, en faisant croire que c’était sa propre argent. Si le gardien s’en rendait compte, il risquerait d’écoper une peine de prison, et il n’en avait aucunement pas envie. Déjà que c’était un voleur ça suffisait largement. Et puis, il ne fallait pas faire honte à la reine.
Il prit rapidement la main de la dite Helen, et la tira un peu de force vers la sortie, en espérant qu’elle ne s’en plaigne pas. Tant pis s’il pleuvait, ils fallaient qu’ils sortent de cette cabane perdue.

_________________

"On aime, ou on aime pas, mais on aime et on aime pas à la fois, c'est pas possible."
Fondateur Invitément débile ~
Soyez pas timides, alors posez des questions si vous en avez ! <3

Maman d'Alessandro Gabrielli
Maître de Morgan Ungry
Fils d'Unity Violett (et de Calnini et Amber)
Namoureux de Tyna Lou Trewens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria de Hanovre

avatar

Messages : 30
Points : 69
Date d'inscription : 30/06/2010

Un peu plus sur toi !
Relations:
Possèdes-tu une pierre ?: Oui :D
Le pouvoir de la pierre: Intelligence/Connaissance

MessageSujet: Re: Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]   Dim 30 Jan - 23:29

Victoria, après avoir été paniquée un bref moment, vit tout à coup l’aspect comique de la situation. Elle se sentait comme une adolescente qui avait fait un mauvais coup, et devait résister à l’envie de rire. Si elle attirait trop l’attention, Edmund la découvrirait, l’emmènerait obséquieusement au château, et il n’y aurait plus rien d’amusant. Voilà longtemps qu’elle n’avait pas eu autant de plaisir (mis à part dans le lit conjugal, mais c’est une autre histoire et pas pour les enfants).

- Oh, elle a eut si mal que ça ? Veuillez m’en excuser. Mon amie et moi étions coincés, la porte étant bloqué. Comme nous avions peur, j’ai décidé d’ouvrir la porte. Mais il semblerait que votre machine n’est pas apprécié mon acte.

Hum hum. Pas de doute, il n’allait pas apprécier. Pas besoin d’avoir une pierre d’intelligence pour le savoir, la majorité des gens se mettaient en colère quand on brisait leurs biens et qu’on semblait le prendre à la légère…

- En effet jeune homme ! J’espère que toi et ton amie avez des sous pour me rembourser !

Mais bien entendu, tout le monde traînait sur soi le prix d’une tondeuse! Il n’y avait qu’à voir March pour savoir qu’il traînait toujours quelques dizaines de livres! Ce devait être sa colère qui le rendait aussi stupide, ou alors les exigences pour devenir gardien n’étaient vraiment pas élevées.

Elle ne disposait elle-même que de quelques pence qui traînaient au fond de ses poches, rien qui puisse lui être utile. Même pas un bijou, un accessoire de valeur. Elle état venue sobrement, pour ne pas trop attirer l’attention. Elle resta donc muette, attendant de voir si March avait trouvé une solution à ce pétrin et prête, en dernier recours, à dévoiler son identité.


- Oh excusez nous vraiment, je crains ne nous n’ayons que très peu de sous…

- Si c’est comme ça je vais…

Il allait quoi? Victoria savait qu’il ne pourrait pas lui faire de mal, puisqu’elle détenait la plus redoutable des armes : sa naissance. À moins que le gardien soit un anarchiste et qu’il essaie de la tuer (ce serait assez improbable, elle était respectée dans son royaume), ils ne craignaient rien.

- Attendez ! Combien vous faut-il ?Non j’ai mieux ! Prenez tout ce que j’ai ! Et nous allons nous en allez, n’est ce pas Helen…

Quelque chose lui avait sûrement échappé. Où avait-il pu trouver une telle somme en si peu de temps? Se doutant que ce devait avoir à faire avec sa précipitation, elle le suivit d’un pas rapide.

Le gardien, qui s’apprêtait à le sermonner encore une fois, mit l’argent qu’il venait recevoir dans ses poches et…se lança à leur poursuite.


- Viiiite!

Elle relevait les pans de sa robe pour s’aider dans sa course, mais savait que son manque d’exercice quotidien lui jouerait de vilains tours. Le gardien n’avait pas l’air particulièrement en forme, mais elle savait qu’elle ne pourrait pas garder son rythme bien longtemps. March était beaucoup plus rapide que lui, et elle ne voulait pas se retrouver toute seule avec ce problème sur les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pensionnat-otomaiko.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les larmes de la pluie. [Pv Sa Majesté]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fais attention, te brûle pas ... non je rigole.
» « Tu me dis racine, les larmes ou la pluie... » [Alice ♥]
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» [Texte] La pluie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Victoria's Stone :: Londres moyenne :: 

Cimetière

-
Sauter vers: